Questions idiotes sur le violon

< Retour au blog
Publié le 22/11/2023

FAQ - Questions idiotes sur le violonLes violonistes que je rencontre me posent de nombreuses questions sur leur instrument. Certaines très pointues, d'autres toutes simples, parfois même des questions qui peuvent paraître idiotes. Mais comme on dit, "il n'y a pas de questions stupides, seules les réponses peuvent l'être".

Je vais lister ici des questions qui m'ont été posées, souvent par des violonistes débutants, et tenter de donner des réponses... pas trop stupides. Et j'enrichirai cette page au fur et à mesure des nouvelles questions qui me seront posées.
 

A propos des cordes

"A quoi sert le petit tube en plastique sur ma corde ?"
Ce petit tube est présent sur les cordes les plus fines (presque toujours sur la corde de Mi, parfois sur celle de La). Avec le temps, une corde très fine va s'enfoncer dans le chevalet, comme un fil à couper le beurre. La corde va donc descendre, modifiant le son et le confort de jeu. Ce petit tube doit être placé à l'endroit où la corde est en appui sur le chevalet pour éviter ce désagrément. Les luthiers posent souvent un petit bout de parchemin sur le passage de la corde de Mi, il a la même fonction que ce petit tube, mais c'est bien plus pratique et élégant ! Si votre chevalet est équipé de ce petit bout de parchemin colé (ou d'un insert en ébène dans le chevalet), le tube est inutile.

"On m'a dit de nettoyer mes cordes à l'alcool."
Surtout pas, en tout cas pas quand elles sont montées sur le violon. La moindre goutte d'alcool sur le vernis va l'endommager. Pour nettoyer les cordes avec de l'alcool, il faut les déposer. Le chevalet va donc tomber, il faudra ensuite le repositionner très précisément. Si vous savez ce que vous faites, pourquoi pas, sinon laissez ça à un luthier. D'autant plus que, si vous nettoyez systématiquement vos cordes avec un simple chiffon après avoir joué, vous n'avez pas besoin de les nettoyer avec un produit.

"Pourquoi la corde de Mi est elle quatre fois moins chère que la corde de Sol ?"
La corde de Mi est la plus fine des quatre cordes du violon, elle nécessite donc moins de matière. C'est aussi très souvent une corde en métal simple contrairement aux autres cordes constituées d'une âme (métal ou synthétique) entourée d'un filage en métal. La réalisation est donc plus technique et coûteuse. Pour en savoir plus sur cette question, voir l'article sur le prix des cordes de violon.
 

A propos des réparations

"J'ai un vieux violon qui semble en bon état, mais malheureusement le chevalet et l'âme sont décollés."
Le chevalet et l'âme ne sont pas collés. Le chevalet est maintenu en place par la pression des cordes, il va donc tomber si elles sont absentes ou détendues. L'âme est taillée afin d'être maintenue légèrement en pression entre le fond et la table. Avec le temps et en absence de pression des cordes, le bois travaille légèrement et l'âme peut tomber. Dans tous les cas, si l'âme et le chevalet sont bien adaptés au violon, le luthier pourra les remettre en place très simplement. C'est un geste courant qui fait partie du montage et du réglage, pas vraiment une réparation.

"Les bords de mon violon sont décollés, ça va me coûter cher ?"
Non, les décollements entre les éclisses et le fond ou la table font partie de la vie d'un violon, surtout aux endroits soumis à la chaleur et à l'humidité : vers la mentonnière et vers le talon, là ou votre poignet gauche peut venir en contact. Le violon est collé avec de la colle animale, sensible à la chaleur et à l'humidité. Cela permet de le désassembler proprement quand une réparation est nécessaire. Mais de ce fait, quelques décollements peuvent survenir aussi avec le temps. La réparation de fentes ou de cassures prend beaucoup de temps, mais recoller un bord est un acte d'entretien courant du violon, rapide et pas si cher.

"J'ai acheté un chevalet à 4€ sur internet mais j'ai l'impression que ce n'est pas le bon."
On trouve effectivement des chevalets de bonne qualité pour quelques euros en ligne ou dans certains magasins de musique. Mais ce qui n'est pas toujours précisé, c'est qu'il s'agit d'une ébauche de chevalet qui va nécessiter un gros travail de taille et de réglage pour être adaptée à votre violon. Si vous l'installez directement, non seulement le violon sera injouable avec des cordes beaucoup trop hautes, mais vous risquez aussi de l'endommager. Le violon n'est pas un instrument standardisé, aucune table n'a la même courbure : le premier défi lorsque l'on taille un chevalet, c'est d'adapter parfaitement ses pieds à la courbure de la table. A défaut, la pression des cordes ne sera transmise à la table que sur une toute petite surface de contact. Au mieux votre violon jouera comme une casserole et le vernis sera endommagé, au pire vous verrez apparaître une fente dans la table au niveau de l'âme : un des dommages les plus graves pour un violon...
 

A propos de la valeur d'un violon

"Je voudrais changer de cordier, est-ce que cela va déprécier mon violon ?"
On ne considère pas que le cordier du violon fasse vraiment partie de celui-ci. Sauf si vous avez un cordier très particulier (particulièrement ancien, ou décoré), l'important est d'avoir un cordier adapté au montage du violon. De plus, le cordier original peut très bien être mis de côté et remonté ultérieurement. La touche et les chevilles sont des pièces qui s'usent, on est parfois amenés à les rectifier ou à les changer. Encore une fois, sauf cas particulier, le violon ne perdra pas de valeur. Bien au contraire, un violon parfaitement réglé avec des chevilles fiables et souples, et une touche bien rectifiée (ou changée) se vendra mieux. On peut donc dire que changer le cordier, les chevilles, la touche, et même l'âme et le chevalet ne déprécient pas la valeur d'un violon. Pour peu que ces travaux soient faits dans les règles de l'art bien évidement.

"J'ai un Stradivarius (ou un Lupot) dans mon grenier, pouvez vous l'expertiser ?"
Malgré ce qu'affirme l'étiquette de votre violon de famille, il est extrêmement peu probable que ce soit vraiment un Stradivarius. A ce sujet, lisez l'article sur les étiquettes de violon et vous comprendrez le problème. Et concernant le violon Lupot, deux personnes sans aucun lien m'ont déjà raconté la même histoire de famille : un ancêtre, gradé dans l'armée napoléonienne, se serait vu offrir un violon de Lupot par son général pour bons et loyaux services durant la retraite de Russie. Le violon et son histoire auraient été transmis dans la famille jusqu'à ce jour. Le même récit dans deux familles sans liens, cela ressemble plutôt à une légende. Une étiquette et une fable familiale ne suffisent donc pas pour authentifier un violon.

"Mon violon a un dos en une seule pièce, on m'a dit que c'était mieux et donc qu'il valait plus cher."
On trouve effectivement des violons dont le dos est taillé dans une seule pièce de bois, d'autres dont le dos a été réalisé dans deux pièces du même bois collées au centre, avec un effet de symétrie dans les ondes de l'érable.
Quand on dit "c'est mieux", de quoi parle t'on ?
Si on parle de sonorité, rien ne semble prouver qu'un violon avec un dos réalisé en une seule partie sonne mieux : on trouve d'ailleurs les deux cas de figure parmi les violons les plus célèbres.
Si on parle de solidité, autant dire que le joint central n'est absolument pas un point faible pour peu qu'il ait été réalisé dans les règles de l'art.
Si on parle de qualité de lutherie, aucune des deux options n'est signe d'un artisan plus aguerri ou d'un violon plus soigné. Cela dépend essentiellement de la taille de la pièce de bois dont dispose le luthier.
Et si on parle d'esthétique, et bien c'est une affaire de goût... Certains seront charmés par un dos en une pièce, d'autres préféreront l'effet de symétrie des deux pièces.
Cette réputation du "dos en une seule pièce" est donc largement usurpée, voire entretenue parfois par des vendeurs voulant valoriser leur violon avec une mention du genre "très rare dos en une seule pièce".
Mais finalement, ce critère n'en est même pas un dans le choix d'un violon.

 

A propos des archets

"Je vois des mèches de crin en vente sur internet pour quelques euros, est-ce que je peux remécher moi-même mon archet ?"
Si vous êtes prêt à investir dans un minimum de matériel, à acheter une bonne quantité de crin, à risquer d'endommager votre archet et à rater quelques dizaines de reméchages avant d'une réussir un correct, pourquoi pas. L'opération parait simple au premier abord mais c'est en fait un geste assez technique et surtout "un coup à prendre" qui ne peut s'acquérir... qu'en en ratant beaucoup. Pour avoir une idée du processus de reméchage, ne serait-ce que par curiosité, regardez l'excellente série de vidéos de Gilles Nehr, archetier. Pour résumer l'apprentissage du reméchage, j'ai envie de reprendre la devise des Shadoks : "En essayant continuellement on finit par réussir. Donc : plus ça rate, plus on a de chance que ça marche."

"Mon archet est monté argent, c'est mieux ?"
Les archets de violon comportent plusieurs pièces généralement en métal : le bouton, le talon, le passant, la garniture, et parfois la plaque de tête. Ces pièces peuvent être en maillechort (un alliage cuivre, zinc et nickel qui ressemble à l'argent), en argent, voire même en or. Le maillechort, moins cher, a été utilisé massivement pour les archets sortant en série des ateliers, mais l'utilisation du maillechort n'indique pas automatiquement un archet bas de gamme ou "standard" : de bons archetiers ont pu l'utiliser également. En revanche, certains archetiers utilisent l'or pour monter leurs plus belles pièces, et l'argent pour le reste de leur production. Le choix du métal peut résulter aussi d'une commande spécifique.
Le montage en maillechort ou en argent peut donc être un indice sur la qualité de l'archet, mais pas du tout un critère certain. La vraie valeur d'un archet, c'est évidement la nature et la qualité du bois (il y a pour plus cher de pernambouc que d'argent dans un bon archet !) et la compétence de l'archetier. En dehors du fait que la densité du métal peut aider l'artisan à équilibrer son archet, le choix de l'argent ou du maillechort n'influe pas sur la sonorité ou le confort de jeu. La nature du métal n'est donc pas un critère de choix valable comparé à la qualité du bois et au coup de main de l'archetier.
On notera tout de même le cas de personnes allergiques à certains métaux, ou dont la sueur va particulièrement attaquer le maillechort. Le choix d'un autre métal ou d'un autre matériau (garniture plastique par exemple) peut s'avérer nécessaire.

 

Illustration créée à partir d’icônes Noun Project - Gan Khoon Lay & Marco Galtarossa

< Retour au blog

Essayer les violons

Vous disposez de 14 jours pour confirmer l'achat ou retourner le violon !

Suivre les ajouts

Recevez une alerte par e-mail lors de l'ajout de nouveaux violons sur le site.

Les offres

Louer un violon ou acheter un archet avec le Pass Culture
03 85 54 37 27
Partager sur les réseauxPartager sur les réseaux sociaux Le blogLe blog